Dans le cadre des commémorations de la première Guerre mondiale et à l’initiative de « Collèges en scène » du département de la Marne, s’est déroulée le jeudi 23 mars dernier une expérience musicale et poétique.
C’est en compagnie du groupe « Jazz 51″ que la classe de 3ème1 a rédigé des textes autour du parcours des Harlem Hellfighters. Régiment de soldats américains composé essentiellement d’Afro-américains, musiciens et jazzmen, ils firent également découvrir le jazz en France. Ils étaient aussi des combattants solides et courageux. N’ayant pas le droit de porter les armes et confinés à des tâches subalternes dans l’armée américaine, ils furent confiés à l’armée française qui les forma au combat. Ils s’illustrèrent sur le front en Champagne et notamment pour la prise de Séchault pour laquelle leur régiment fut décoré (Croix de guerre, légion d’honneur).

L’initiative de ce projet a également permis un travail en éducation musicale autour du jazz : un style de musique très éloigné de ce que nos élèves écoutent. Ils ont ainsi pu découvrir que le jazz puise ses sources dans les racines de la musique des communautés afro-américaines du début du XXème siècle et qu’il est pour certains de nos élèves un héritage de leur patrimoine culturel. Ils ont à cette occasion travaillé et analysé les oeuvres de quelques grandes figues du jazz comme Louis Armstrong, Sarah Vaughan, Billie Holiday, Count Basie et Ella Fitzgerald, enrichissant leur culture musicale.
Les élèves de 3e ont donc déclamé, slamé, chanté leurs propres textes sur un accompagnement de musique électronique devant un public étonné et conquis. Ils ont développé leur imagination autour de la lutte pour la liberté, l’égalité des droits, la fraternité entre les individus et les peuples et ont affirmé leur reconnaissance à l’égard de ces combattants venus de fort loin.

Cette première étape s’est poursuivie par la visite des sites historiques de la région et en particulier ceux de la bataille des Monts de Champagne, lieu d’une grande offensive victorieuse de l’armée française (avril-mai 1917).

Eric Morell, professeur d’Histoire-Géographie
Pascale Morint, professeure d’Education musicale